La cage dorée de Ruben Alves

CagedoreeCiné hier soir, une comédie pour oublier la grisaille qui nous entoure.

Le film tient les promesses de la bande annonce, c'est drôle, tendre, simple… On passe un bon moment.

La communauté portugaise est décrite avec bien entendu quelques clichés mais l'ensemble est vraiment bien écrit et fait réfléchir sur pas mal de sujets comme l'intégration, la tolérance, les à-priori…

Les acteurs sont tous excellents dans leur rôle et attachants.

Mes ami-e-s d'origine portugaise sont déjà de la 2ème génération et ont quitté le monde du ménage et du bâtiment mais j'ai quand même retrouvé leur attachement familial, les recettes de cuisine et leur retour au pays chaque été !

Je vous conseille ce film pour vous divertir agréablement un soir de pluie 😉


Dans les beaux quartiers de Paris, Maria et José Ribeiro vivent depuis
bientôt trente ans au rez-de-chaussée d’un bel immeuble haussmannien,
dans leur chère petite loge. Ce couple d’immigrés portugais fait
l’unanimité dans le quartier : Maria, excellente concierge, et José,
chef de chantier hors pair, sont devenus au fil du temps indispensables à
la vie quotidienne de tous ceux qui les entourent. Tant appréciés et si
bien intégrés que, le jour où on leur offre leur rêve, rentrer au
Portugal dans les meilleures conditions, personne ne veut laisser partir
les Ribeiro, si dévoués et si discrets. Jusqu’où seront capables
d’aller leur famille, les voisins, et leurs patrons pour les retenir ?
Et après tout, Maria et José ont-ils vraiment envie de quitter la France
et d’abandonner leur si précieuse cage dorée ?

Tagué:, , , ,

3 réflexions sur “La cage dorée de Ruben Alves

  1. Anne marie 23 mai 2013 à 18 h 55 min Reply

    Un film très touchant, avec un discours que l’on peut élargir à d’autres communautés qui ont connu le deracinement, l’intégration,, et cette idée permanente de retour aux racines. À tous ceux à qui on ne propose pas , en arrivant  » de devenir ambassadeur, mais maçon ». Douces pensées à l’Homme de ma vie, artiste bâtisseur de murs encore debout, eux….

    J'aime

  2. MHF 26 mai 2013 à 16 h 56 min Reply

    je ne vois pas trop ton Homme comme un « bâtisseur » mais je ne le connais pas beaucoup 😉
    Merci pour nos sorties ciné !

    J'aime

  3. Anne marie 1 juin 2013 à 21 h 50 min Reply

    On doit pas parler du même…

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :