Juste une ombre de Karine Giebel

Capture d’écran 2013-02-23 à 12.14.24Mardi dernier Virginie B nous demandait ce que l'on était en train de lire et de présenter le livre aujourd'hui. Je venais de finir L'Invisible et je ne pensais pas avoir le temps d'en lire un autre en 3 jours…

Mais voilà, j'ai commencé Juste une ombre, mon dernier cadeau de Noël et j'y ai passé une partie de mes nuits puisque le livre compte plus de 500 pages mais il est impossible à lâcher 😉

C'est ce que j'appelle un thriller psychologique. Une jeune femme à qui tout sourit est harcelée, manipulée par une ombre. Devient elle folle ? Personne ne la croit, sa vie devient un enfer, le monde autour d'elle s'écroule doucement…

Le livre est bien écrit, l'intrigue est forte, ce n'est pas sanguinolent. Les personnages évoluent et on s'attache à eux avec leurs défauts et leur courage. Le flic est troublant avec son désespoir.

Je ne vous en dis pas plus, ce livre est dérangeant, la tension monte et je n'oublierai pas facilement Cloé et Alexandre…

Présentation :
Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu
imaginais pouvoir régenter le monde. Tu manipules ? Tu deviendras une
proie. Tu domines ? Tu deviendras une esclave. Tu mènes une vie normale,
banale, plutôt enviable. Tu as su t'imposer dans ce monde, y trouver ta
place. Et puis un jour… Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre
derrière toi. À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche.
Juste une ombre. Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré. On te suit
dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t'observe
jusque dans les moments les plus intimes. Les flics te conseillent
d'aller consulter un psychiatre. Tes amis s'écartent de toi. Personne ne
te comprend, personne ne peut t'aider. Tu es seule. Et l'ombre est
toujours là. Dans ta vie, dans ton dos. Ou seulement dans ta tête ? Le
temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard… Tu commandes ?
Apprends l'obéissance. Tu méprises ? Apprends le respect. Tu veux vivre ?
Meurs en silence…
L'auteur :

Karine Giébel a reçu le Prix Marseillais du Polar en 2005 pour Terminus Elicius, son premier roman.
Le prix Intramuros, le Prix polar SNCF et le prix Derrière les murs pour Les morsures de l'ombre.
Son livre Meurtres pour rédemption, est considéré comme un chef d'oeuvre du roman noir.
Ses romans sont traduits dans plusieurs pays, et, pour certains, en cours d adaptation audiovisuelle.
Juste un ombre est son sixième roman.

Tagué:, , , , ,

6 réflexions sur “Juste une ombre de Karine Giebel

  1. virginie B 24 février 2013 à 15 h 45 min Reply

    boug il me fait peur ton résumer… merci ppour le partage de cette lecture, bisous

    J'aime

  2. MHF 25 février 2013 à 22 h 18 min Reply

    C’est troublant mais c’est bien… 😉

    J'aime

  3. […] la même auteure (ça fait bizarre mais …) je vous conseille Juste une ombre et Meurtres pour rédemption que j’ai beaucoup aimé. Les 2 sont très différents mais […]

    J'aime

  4. […] petit livre est un recueil de 2 nouvelles par l’auteur de Juste une ombre, un polar dérangeant […]

    J'aime

  5. […] femme L’embarras du choix et j’ai préféré une auteure que je lis actuellement, la reine du polar psychologique pour […]

    J'aime

  6. […] Livre Jour 9 – Un livre d’un auteur incontournable pour moi : J’ai voulu changer de mes chouchous et vous proposer une femme. Des polars incroyables. […]

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :