Un beau jour… combattre le viol de Clémentine Autain

Capture d’écran 2011-11-01 à 10.04.19J'ai lu hier le manifeste de Clémentine Autain. C'est simple, court, précis et très explicite contre les idées reçues. J'espère que cette trentaine de pages, conjuguée avec les autres actions féministes, pourront faire reculer ce fléau qu'est le viol et aider les victimes.

Le viol est un crime, il ne faut jamais l'oublier. Vous pouvez signer la pétition. La honte doit changer de camp.

Présentation : Pour Clémentine Autain, victime elle-même à 23 ans d un viol sous la menace d une arme blanche, l'affaire DSK « raconte quelque chose de profond sur nos représentations. » Et d'abord la banalisation de l'agression sexuelle dans une société où les normes restent celles des hommes blancs, bourgeois, puissants. Société française, fonctionnant toujours sur le mode patriarcal, le mode des classes, des clans, historiquement héritière du droit de cuissage. Saisissons cette sinistre affaire, s'écrie l'auteure, pour briser l'omerta qui pèse sur le viol un viol a lieu tous les quarts d'heure en France – mais aussi sur la parole des femmes, trop souvent suspecte, face à ces comportements insultants au regard du désir librement consenti, exercé.

Tagué:, , ,

4 réflexions sur “Un beau jour… combattre le viol de Clémentine Autain

  1. orfeenix 1 novembre 2011 à 14 h 02 min Reply

    C’ est un très beau combat,ce n’ est pas moi qui dirai le contraire, mais dans l’ affaire DSK la place de la manipulation politique brouille les pistes , je pense que l’ éducation est la plus fautive, la maîtrise des pulsions et le respect de la femme et de soi même ne devraient pas être une affaire de médias.

    J'aime

  2. MHF 2 novembre 2011 à 11 h 51 min Reply

    L’auteure ne prend le cas DSK que comme déclencheur du débat. Il semble que cela a permis à de nombreuses femmes d’oser parler et c’est vraiment important… Je suis d’accord avec toi, bien éduquer reste la priorité.

    J'aime

  3. isatagada 5 novembre 2011 à 21 h 14 min Reply

    C’est tellement important, quand on est victime, de pouvoir disposer de l’appui et de la force d’autres victimes.
    Le silence ne fait pas de vague, mais il est destructeur. Seul le témoignage, la parole, peuvent libérer et aider à construire autre chose.
    Les victimes doivent rester des victimes.

    J'aime

  4. […] les combats qu’elle mène, les livres qu’elle a écrit sur les femmes et son dernier sur sa relation et le souvenir de sa mère. J’aime la croiser très souvent […]

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :