Archives de Tag: Clementine

Le jour où le bus est reparti sans elle de Beka – Marko – Cosson

Je vous propose une BD, ce n’est pas souvent, c’est un ami qui me l’a prêtée. Merci.

Je ne m’y connais pas en BD, mon avis n’engage que moi …

Les dessins sont très doux, dans des tons pastels, style aquarelle. C’est plaisant à l’oeil, les personnages sont expressifs et naturels.

L’histoire est dans le style guide de développement personnel… Une jeune femme se retrouve en pleine campagne, un peu perdue et l’homme qui l’aide lui raconte des histoires style conte, pour la faire réfléchir au sens de la vie, à ce qui est vraiment important.

C’est plein de bons sentiments. Il faut peut être rester plus sur les dessins.

Mais c’est une lecture agréable, un peu initiation philosophique qui permet de relativiser 😉

Lire la suite

Rock en Seine 2015 – Jour 1

Nouvelle édition de Rock en Seine sous le soleil et on l’apprécie vu le temps du début de la semaine…. Le terrain est un peu boueux mais pas pire !

Tradition, on a retrouvé nos amis, plus de stand Martini c’est triste, heureusement on a pu manger éthiopien et boire du thé à la menthe. Nos 3 gars sont avec nous, ils se sont éclatés dans les stands, merci pour les lunettes, stylos et autres gadgets.

Parlons musique, c’est le principal

Ghost, des suédois masqués, le chanteur comme un grand prêtre et complètement maquillé. Leur musique est venue d’ailleurs, metal gothique hard rockeux mais qui dès 15h30 met une belle claque à la foule venue les applaudir. P1250746

Throes + The Shine, un mix Afrique-Europe, musique traditionnelle et électronique, je n’ai pas trop accroché. P1250750

Kate Tempest, une anglaise rapeuse qui se donne à fond, on a vu que quelques titres mais c’est vraiment intéressant. P1250757

Jeanne Added, on n’a vu que la fin, sa voix est particulière, elle maîtrise la scène, à réécouter pour une meilleure idée. P1250782

Benjamin Clementine, rare de voir un piano à queue sur scène à RES ! Il a une voix superbe mais bon ce n’est pas très rock et sous le soleil de fin d’aprem, on a davantage envie de bouger… P1250789

Rodrigo et Gabriela, 2 virtuoses mexicains élevés en Irlande et qui joue du rock dur sur des guitares acoustiques. Quelques morceaux c’est impressionnant, trop c’est lassant !  P1250790

FFS Franz Ferdinand & Sparks, je ne vous les présente pas même si on les connait chacun de leur côté. Les 2 réunis c’est extra ! Ils sont heureux de jouer ensemble, ils ont vraiment l’air de tous s’amuser. Et les Sparks redonnent une belle énergie au Franz Ferdinand (ou l’inverse) mais j’ai vraiment beaucoup aimé. P1250795

The Offspring, véteran du punk rock dit le programme et c’est tout à fait ça et quel punch ! Une belle énergie devant une foule compacte ! C’est eux qui gagne au nombre de tee-shirt portés ! On connaît tous leurs morceaux, la foule pogotte à fond et l’ambiance est au grand sourire…. Excellent. P1250804

On a entendu Fauve de très loin, on les a déjà vu mais les copains qui ont encore eu le courage de tout traverser on bien aimé ! Miossec aussi était très bien selon d’autres amis. Et le temps que j’y suis VKNG est la super découverte du jour selon mon amie Isa. On ne peut pas tout voir !

Kasabian, dernier concert du jour, du rock anglais super bon qui dépote. Un guitariste et un chanteur plein d’énergie et qui ont du mal à quitter la scène… Vive Paris ! A réécouter sans faute… P1250832

Une belle journée, mon Up est content : 14 km !!!

Bon et bien je vais dormir et rdv demain pour de nouvelles aventures… (J’ai mis les photos brutes, pas le courage de les retravailler ce soir !)

Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh

Capture d’écran 2013-11-18 à 17.57.19J'ai acheté cette bd après avoir vu le film La Vie d'Adèle.

L'histoire n'est pas la même, la Bd est plus dure, plus recentrée sur Clémentine (=Adèle)

Je ne lis pas souvent de Bd, je ne sais pas bien pourquoi, elles ne m'attirent pas suffisamment.

Mais j'ai beaucoup aimé celle-ci.

Les dessins de grande qualité sont en dégradé de gris avec des pointes de bleu ce qui participent à l'ambiance un peu triste de l'ensemble.

Je ne vous dévoile rien car on l'apprend dès la première page, Clémentine est morte et c'est Emma qui se souvient de leur belle histoire, cette passion amoureuse qui les a unis pendant plusieurs années. Cette passion qui a bouleversée Clémentine, lui a fait peur, qu'elle a voulu ignorer et fuir mais quand elle a pu l'accepter, lui a permis de vivre une histoire unique.

C'est l'histoire banale d'une passion amoureuse, le fait que ce soit entre 2 femmes n'est pas traité de façon militante et c'est cela qui fait sa force et crée une belle émotion.

Le parcours de Clémentine est bien analysé, ses doutes, ses interrogations, ses envies, son bonheur ou sa détresse. Tout est peint avec beaucoup de sensibilité.

Ce livre est à mettre entre toutes les mains, y compris celles des adolescents qui y trouveront un beau plaidoyer sur le droit à la différence.

Je vous conseille vivement cette lecture.

Lire la suite