La Tendresse du crawl de Colombe Schneck

Lecture prise au hasard à la bibliothèque.

L’auteure était journaliste à France Inter mais je n’ai pas trop écouté ses émissions, et je n’ai pas lu ses autres livres.

Celui ci est tout petit, une centaine de page, à lire un soir d’été sur une terrasse.

Une femme de 50 ans, se raconte, raconte un amour qu’elle croyait ne plus vivre, un retour sur elle même et ses sentiments.

C’est bien écrit, plein d’espoir et d’émotion, de réflexions sur les femmes, le temps qui passe, des sujets qui m’interrogent souvent.

Et puis elle me donne presque envie d’aller à la piscine (surement parce qu’il fait chaud aussi)

Avez vous lu cette auteure ? Qu’en pensez vous ? J’ai bien aimé…

Article programmé, je suis en route pour mon feu d’artifices.

Extrait :

«  J’avais connu une succession d’hommes, pourtant je passais davantage de temps à imaginer l’amour qu’à le vivre.  J’avais si peur de la réalité.
Et puis je retrouve Gabriel, croisé au lycée, à quinze ans.
Tout au long de nos neuf mois d’amour, la peur revenait s’installer. Parfois je l’imaginais avec une autre, le plus souvent disparu, blessé, mort.
La première fois, il ne m’avait pas téléphoné pendant 24 heures. Le lendemain, il était là, devant moi, me souriant et moi souriant de mon inquiétude.
La dernière fois, il devait me rejoindre à la piscine. Il m’avait prévenue de son retard et je comptais les longueurs, dix de brasse, dix de crawl. Il n’était toujours pas là pour les dix dernières en dos crawlé. Il ne viendrait jamais, il m’avait oubliée, quittée déjà, il avait eu un accident, il était dans le coma… Dans le vestiaire, j’ai cherché mon téléphone, il m’avait laissé plusieurs messages. Mon amour, mon cœur, désolé, je t’attends devant l’entrée de la piscine.
Il disait qu’il n’avait aucun doute sur l’amour qu’il ressentait, j’étais la femme de sa vie. Mais il ne pouvait rien m’assurer, l’amour entre un homme et une femme n’était pas indéfectible.
Je devais m’habituer à l’incertitude de notre amour.  »

C.S.

Un homme, une femme, des retrouvailles. Et l’amour, enfin, peut-être.

Tagué:, , ,

6 réflexions sur “La Tendresse du crawl de Colombe Schneck

  1. Catherine 13 juillet 2019 à 7 h 50 min Reply

    j’ai bien aimé aussi (et c’est aussi le seul livre d’elle que j’ai lu)

    Aimé par 1 personne

  2. manika27 13 juillet 2019 à 12 h 15 min Reply

    Court et facile à lire pourquoi pas comme tu dis un soir d’été sur la terrasse ! je n’ai jamais lu cette auteure.

    Aimé par 1 personne

  3. coco 17 juillet 2019 à 0 h 26 min Reply

    merci je note

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :