Absences de Alice Laplante

abscencesCe roman est classé dans les « polars » mais pour moi il n’en est pas un.

Il y a un meurtre au départ et on cherche le ou la coupable mais la ressemblance s’arrête là.

La principale suspecte Jennifer White, une ex-chirurgienne et meilleure amie de la victime, est atteinte de la maladie d’Alzheimer.

Elle oublie presque tout, est elle coupable ? Elle ne le sais pas elle même, elle oublie que son amie est morte…

On avance dans les souvenirs confus de Jennifer, on vit avec elle l’avancée de la maladie, les troubles de sa mémoire, ses moments de lucidité. Sa douleur et celle de ses proches qui espèrent quelques moments de lucidité.

Cette maladie, si mal connue aujourd’hui par nos médecins, fait vraiment peur. La façon dont le livre est écrit est vraiment intéressante car on se sent vraiment à la place de Jennifer.

Je participe avec cette lecture au défi de Virginie B que vous pouvez retrouver cette semaine ici.

Amanda O’Toole, soixante-quinze ans, a été retrouvée morte à son domicile, amputée des quatre doigts de la main droite. La police soupçonne la voisine et amie d’Amanda, le docteur Jennifer White – chirurgien orthopédiste à la retraite – d’être l’auteur de ce meurtre.

Mais Jennifer est atteinte de la maladie d’Alzheimer et ne sait pas elle-même si elle est coupable. Elle partageait une relation extrêmement intime avec Amanda, même si ces deux femmes énergiques et orgueilleuses avaient été aussi par moments des adversaires redoutables.

Amanda entendait parfois régir la vie de son amie et, sous prétexte d’honnêteté, dévoiler certains secrets qui auraient dû rester enfouis, relatifs notamment au mari de Jennifer, James, avocat retors, décédé depuis peu. Sans enfant et marraine de Fiona, la fille de Jennifer, Amanda instaurait une rivalité et un rapport de forces constant avec son amie, plus brillante, plus gâtée qu’elle par la vie.

C’est la voix de Jennifer qui raconte cette amitié complexe et sa vie passée, de façon fragmentée, par des bribes, des souvenirs, des conversations, ou encore par le biais d’un journal qu’elle tient pour tenter de combattre la détérioration de son esprit et où ses enfants et amis sont amenés à témoigner de temps à autre.

Jennifer White finira-t-elle par retrouver dans sa mémoire malade des révélations sur le meurtre d’Amanda ? Est-ce elle qui l’a tuée et lui a ainsi mutilé la main ? Pour quelle raison ? Face à une personnalité aussi imprévisible et tourmentée, la vérité ne peut être simple.

Tagué:, , , , ,

2 réflexions sur “Absences de Alice Laplante

  1. manika27 28 juin 2014 à 16 h 22 min Reply

    Il me tente bien celui là aussi !

    J’aime

    • mhf le blog 30 juin 2014 à 21 h 54 min Reply

      J’ai beaucoup aimé… même si le sujet n’est pas facile.

      J’aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :