Baby Doll de Tennessee Williams

Image 4Nous revenons du théâtre de St Maur où se jouait ce soir "Baby Doll".

Une pièce adaptée par Pierre Laville et mise en scène par Benoît Lavigne avec Mélanie Thierry, Xavier Gallais, Chick Ortega, Marianne Valéry et Marius Yelolo.

Une pièce chaude dans l'Amérique des années 30.

Une femme-enfant qui devient femme-femme sur scène…

Une pièce rapide et émouvante, les acteurs occupent parfaitement le superbe décor. La tension est présente, le jeu des acteurs porte toute la force du texte.

Une belle pièce….

Sur le site du théâtre :

Adapté de deux pièces en un acte (qui portent un
autre titre), Baby Doll c’est tout d’abord le film tourné en 1956 par
Élia Kazan, nommé plusieurs fois aux Oscars et devenu à l'époque
matière à scandale (il fut boycotté par l’Église à sa sortie « sous
peine de pécher »)… L’ensemble donne lieu aujourd’hui pour la première
fois en France à la création d’une pièce unique, d’une évidente
théâtralité.

La nouvelle version scénique que présente le Théâtre
de l'Atelier fait appel à la fois au matériau théâtral et
cinématographique. Elle ne conserve que les cinq personnages
principaux. À travers une ambiance sudiste, l'essentiel consiste à
garder vifs l'énergie sexuelle, le rythme quasi organique des corps, le
mélange de rire et de mort, la violence du racisme ordinaire et
l’extrême solitude des personnages… Les thèmes les plus personnels de
Tennessee Williams sont ici présents, et peut-être plus apparents que
dans toute autre pièce de l'auteur.

Pierre Laville

Je me suis passionné pour cette histoire de désir,
de vengeance, de sexe et de manipulation. Dans le Sud des Etats-Unis en
pleine crise des années 30, c’est la rencontre érotique, explosive et
chaotique d’une jeune femme et de deux hommes. Elle les entraînera au
bord de la folie, de l’amour et de la mort. Mélanie Thierry a de Baby
Doll la beauté sulfureuse, l’émotion, la fragilité, la grâce enfantine
et l’incandescence. Xavier Gallais avec qui j’ai noué depuis dix ans
une complicité artistique sera Silva Vacarro. Et quel plaisir
d’associer à eux le talent, l’humanité de Chick Ortega, Monique
Chaumette et Théo Légitimus. Après Adultères de Woody Allen en 2006,
revenir à l’Atelier pour la création française de Baby Doll de
Tennessee Williams est pour moi un immense bonheur.

Benoît Lavigne

Tagué:, , ,

Une réflexion sur “Baby Doll de Tennessee Williams

  1. shaker 19 février 2010 à 17 h 29 min Reply

    Un rôle qui doit très bien convenir à Mélanie thierry !
    Bonnes vacances !

    J’aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :