L’infortunée de Wesley Stace

Image_9Je viens de finir ce roman que j’ai eu un peu de mal à lire.

Pourtant les thèmes sont passionnants : le mensonge, la recherche du moi, le non-dit et ses conséquences, la métamorphose, l’écriture, le rôle et la place de la femme dans l’Angleterre du 19ème siècle.

Il y a aussi comme dans les romans classiques, de l’amour, des secrets, de la folie… beaucoup de romanesque !

Le roman fait 600 pages, peut être quelques longueurs ?

Le pitch :

A Londres en 1823, Lord Geoffroy Loveall recueille un nourrisson. En
l’adoptant, sa mère et lui espèrent déjouer les plans de leur cousins
qui souhaitent hériter du domaine familial. Lady Loveall s’aperçoit
avant de mourir que l’enfant est un garçon mais Sir Geoffroy persiste
dans son erreur et le fait élever comme Rose, la future Lady Loveall. A
l’adolescence, le scandale éclate et Rose s’exile.

Une réflexion sur “L’infortunée de Wesley Stace

  1. anne marie 20 novembre 2008 à 13 h 09 min Reply

    t’as lu ça?
    waouh, 600 pages…ça a l’air chiant!

    J’aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :