Ballet National de Marseille

Ce soir à Chaillot, nous avons vu « Silent collisions » par le chorégraphe Frederic Flamand et les danseurs du ballet national de Marseille.

Le concept scénographique assez innovant est de Thom Mayne.

C’est inspiré de Villes invisibles d’Italo Calvino.

L’idée est d’évoquer l’interaction entre l’architecture, l’urbanisme d’une part et le corps vivant d’autre part, comme vecteur de transformation des villes.

D’où la conception de cette structure articulée, mobile, qui encadre la chorégraphie, influe sur elle ou lui répond.

Les rapports entre la ville et ses habitants s’y déclinent en tensions, conflits ou harmonie…

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :