Le corps des songes – Nosfell – Théâtre de la Cité Internationale

Spectacle original ce soir sur l’invitation de Ephelide que je remercie.

Je connaissais Nosfell pour l’avoir vu avec les ballets de Philippe Decouflé.

Ici il nous emmène dans son univers parallèle construit autour d’une langue imaginaire. Il danse et chante dans une féerie lyrique.

Je vous laisse lire l’explication du théâtre car je n’ai pas tout compris 😉

La voix, le chant est beau et emporte mais je ne sais pas bien où.

Connaissez vous cet artiste, l’avez vous déjà vu, qu’en pensez vous ?

C’est à découvrir, il commence une tournée.

Artiste singulier s’il en est du paysage musical, l’univers de Nosfell est, pour quiconque a croisé sa route, une expérience en soi. Un univers où l’on entre sans clé, où tout est étrange voire étranger – à commencer par la langue imaginaire de l’artiste, le Klokobetz  – et pourtant un univers qui trouve son chemin jusqu’à nous et à travers nous, sans que l’on comprenne comment.

C’est la force de Nosfell : une implacable différence qui raconte l’universel.

Nosfell a depuis longtemps dépassé le seul territoire de la musique pour passer toutes les frontières : Danse, théâtre, mise en scène, linguistique, écriture.

Il nous présente aujourd’hui son nouveau projet Le corps des songes , une fantaisie lyrique, autour du langage imaginaire légué par son père entre deux sommeils lorsqu’il était enfant.

« Je désire mettre en scène un conte cruel inspiré de mon enfance, pop dans sa forme, onirique, chorégraphique et vocal. »

Nosfell raconte donc l’histoire de cette langue, cette langue source de son inspiration et qui prend corps : territoire cartographié sur la peau et dans un codex, des lettres et des mots qui se fixent dans une typographie, un univers intérieur qui prend vie sur scène à travers des chansons, des textes, des chorégraphies, un costume, une voix, un corps.

Tout ne fait qu’un dans un seul mouvement.

« Mon corps enclenche ma voix, la met en mouvement. Ma voix enclenche mon corps, lui insuffle un rythme, une torsion, une expression »

Prochaines dates :

7 décembre 2019 Centre culturel de La Ville Robert, Pordic
9 janvier 2020 ICI – Centre Chorégraphique National Montpellier-Occitanie

24 et 25 janvier 2020 Le CentQuatre, Paris
Dans le cadre du festival Les Singuliers

6 mars 2020 Théâtre Paul Éluard Bezons – Scène conventionnée
24 mars 2020 Le Phénix – Scène Nationale de Valenciennes
Coréalisation du Gymnase I CDCN – Dans le cadre du festival « Le Grand Bain »

28 mars 2020 L’Avant-Scène Cognac – Scène conventionnée
4 avril 2020 Opéra de Rennes Dans le cadre du festival Mythos
9 avril 2020 Ma scène nationale – Pays de Montbéliard
29 avril 2020 Le Manège – Scène Nationale de Reims

Tagué:,

3 réflexions sur “Le corps des songes – Nosfell – Théâtre de la Cité Internationale

  1. isatagada 23 novembre 2019 à 23 h 22 min Reply

    On en reparle mardi 😉
    Bisous !

    Aimé par 1 personne

  2. […] et voir JL danser La Danse des éventails sous la canopée…. Le spectacle c’était Nosfell au théâtre de la Cité […]

    J'aime

Répondre à mhf le blog Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :