La raison du plus faible

Voilà tout ce que j’aime au cinéma.

Depuis que je suis sortie de la salle l’histoire me hante et je crois qu’elle va m’habiter un moment.

C’est un film de Lucas Belvaux
avec lui-même et Eric Caravaca, Natacha Régnier, Patrick Descamps, Claude Sermal et Gilbert Melki…

A Liège, pour pouvoir offrir une mobylette à la femme de leur copain Patrick, trois hommes vont prendre les armes et chercher l’argent là où il est. Rêvant que quelque chose est encore possible pour sortir de leur détresse, ils tentent un hold-up chez un ferrailleur.

C’est à la fois une chronique sociale et un film noir (un peu année 50), les personnages refusent de perdre espoir et donc le projet de braquage est leur seule alternative.

J’ai lu : « La raison du plus faible pose un regard alarmant sur l’avenir du milieu ouvrier »
C’est tout à fait ça, quel avenir dans ce monde ?

Pas besoin de vous le préciser, ce sera le film de l’été pour moi… pourquoi l’ont ils oublié à Cannes ?

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :