Tânia Carvalho et le Ballet national de Marseille à la Grande Halle de la Villette

Dans le cadre du Hors les murs du Théâtre de la Ville nous avons pu voir les 3 ballets de cette soirée de danse.

Premier ballet, Xylographie, 18 danseur.se.s, 3 couleurs de costumes. Pour moi des images d’oiseaux. Les danseur.se.s sont d’une grande maîtrise, le rythme est assez lent et à de nombreux moments, c’est comme un arrêt sur image, comme une peinture sur scène, un tableau. C’est très beau mais onpense que les danseur.se.s pourraient faire tellement plus.

Un solo ensuite As I Could Stay There For Ever, qui ne nous a pas emballé.

Puis One of Four Periods in Time (Ellipsis), des artistes androgynes, excellents, de très belles images, des mouvements du corps de ballet d’une grande fluidité et encore des pauses très picturales.

Le ballet national de Marseille est au coeur de la modernité de la danse contemporaine et nous étonne à chaque présentation.

Sur le site de La Villette :

La chorégraphe Tânia Carvalho pense en mouvements, empruntant au théâtre, au mime au cinéma ou à la peinture un vocabulaire transdisciplinaire pour raconter son univers, dense et passionnant.

Inspiré du procédé d’impression développé en Chine depuis le VIe siècle, Xylographie propulse dix-huit danseur·euse·s aux gestes précis dans une composition picturale, évoquant une série de gravures expressionnistes vivantes.

Plongé dans une pénombre traversée de noirs intenses, le solo As I Could Stay There For Ever livre une déflagration gestuelle, à la croisée de la danse et du mime. Répétant minutieusement une partition de courtes phrases le corps ondule, balance, suspend l’impulsion d’un geste ou le fragmente.

Dessinant une intrigante danse de groupe, spectrale et atemporelle, les 15 danseurs et danseuses de One of Four Periods in Time (Ellipsis) agencent un tableau chorégraphique, texturé de multiples palettes de mouvements exécutés en groupe, en duo ou en solo. Ce programme conjugue l’énergie pluridisciplinaire de la chorégraphe Tânia Carvalho et l’impeccable virtuosité du Ballet national de Marseille.

Tagué:, , ,

4 réflexions sur “Tânia Carvalho et le Ballet national de Marseille à la Grande Halle de la Villette

  1. manika27 24 mai 2022 à 14 h 32 min Reply

    Avis mitigé non ?

    Aimé par 1 personne

  2. coco 25 mai 2022 à 21 h 31 min Reply

    le ballet de marseille nous etonne à chaque fois , tu dis c’est sur !

    Aimé par 1 personne

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :