Quand j’avais 5 ans, je m’ai tué au CRESCO de St Mandé

J’ai été invité à cette représentation à St Mandé par le metteur en scène de cette pièce Barthelémy Fortier, que je remercie. Une création de la compagnie Ce soir-là, c’était la Neige.

J’ai lu le livre d’Howard Buten il y a longtemps, trop pour me souvenir des détails, mais il m’avait beaucoup troublée.

C’est l’histoire de Gil, un jeune enfant hospitalisé. Son monde s’est effondré et il est entouré de médecins qui veulent le faire parler. Pourquoi a t il fait ce qu’il a fait ?

La pièce parle de l’enfance, des enfants que l’on a été. Le ravin qui existe entre l’enfance et l’âge adulte, comme si on oubliait. Comment vivre sa vie en gardant sa part d’enfance et son innocence ? Pourquoi les adultes ne gardent pas un regard d’enfant, au moins pour comprendre les actes de l’enfance ?

La mise en scène est ingénieuse, mur de lumière, pluie et piscine pour de vrai et ce que j’aime beaucoup musique en live avec des intermèdes chanson qui permettent de souffler un peu car le sujet et le texte ne sont pas faciles. La reprise de Elton John nous dynamise.

Le jeune comédien qui joue Gil, Hugo Randrianatoavina, est vraiment bien.

Une jolie surprise. Ils n’ont pas pour le moment de dates prévues, c’est compliqué avec les mesures sanitaires, mais dès que leurs projets se concrétiseront je vous en informerai. je croise les doigts pour eux, qu’ils trouvent une jolie salle pour les accueillir.

Sur le site du Cresco :

En reprenant les mots d’Howard Buten, la compagnie Ce soir-là c’était la neige signe ici un manifeste pour l’enfance.

Il s’agit de mettre en scène un regard de l’adulte sur l’enfant et celui d’un enfant sur le monde des adultes.
Confrontation difficile, incompréhension entre deux mondes.

Décalage.

Ici il s’agit d’un enfant condamné pour son amour.
Une histoire d’amour pure. Candide. Incomprise.
Un enfant perdu dans ses choix, dans la découverte de son corps et de ses pulsions.

La compagnie Ce soir-là, c’était la neige s’est créée autour d’un groupe qui travaille ensemble depuis plusieurs créations maintenant. La majorité de l’équipe s’est connue et travaille ensemble depuis l’École Claude Mathieu. Travailler autour de la notion d’ensemble, du groupe même, du chœur, nous anime depuis plusieurs années.

Tagué:, , ,

7 réflexions sur “Quand j’avais 5 ans, je m’ai tué au CRESCO de St Mandé

  1. […] Mercredi 19 # Jour 19 : Invitation pour une chouette adaptation de Quand j’avais 5 ans, je m’ai tué. […]

    J’aime

  2. misstortue 23 janvier 2022 à 14 h 12 min Reply

    Jai lu le livre!
    Bon dimanche
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  3. manika27 23 janvier 2022 à 15 h 36 min Reply

    J’ai aussi lu le livre mais n’en garde en mémoire que bien peu de choses.

    Aimé par 1 personne

  4. SamSam 25 janvier 2022 à 10 h 51 min Reply

    Une très belle pièce de théâtre contemporaine qui nous entraîne pendant plus d’1h45 dans les méandres du cerveau de ce petit garçon joué formidablement par les différents acteurs qui l’incarne.
    Une pièce qui mérite d’être programmé et vue !

    Aimé par 1 personne

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :