Heresix de Nicolas Feuz

Contente de retrouver l’auteur Nicolas Feuz même si cette fois il quitte la Suisse pour nous conduire vers une enquête en pays Cathare.

Merci les Editions Slatkine et Cie pour ce polar plein de suspense.

Le livre est riche, il se passe plein de choses près de Montpellier et la SRPJ et les gendarmes sont sur le pont.

Il y a un incendie criminel dans une discothèque, une petite fille qui disparait, un ado qui vit un cauchemar, des hommes qui disparaissent…

Toutes les polices sont sur le coup, Roustan et deux gendarmes Amélie et Solange.

Il y a également l’histoire de la région qui se réveille et fournit des pistes. Je ne connais pas trop mais c’est bien documenté.

Au début c’est un peu confus, j’étais perdue mais j’ai continué à lire et cela s’éclaire… Je ne vous livre pas la clé.

Le livre parle de violences contre les femmes et met en avant des femmes enquêtrices. L’intrigue est complexe, elles ne lâchent rien.

Un auteur suisse que j’apprécie, ses précédents livres sont à lire dans l’ordre mais celui ci est indépendant. Je vous le conseille vivement.

4ème de couverture :

Un thriller palpitant qui vous fera douter de tout jusqu’au dénouement final !

La nef de l’église de Saint-Thibéry n’a jamais été aussi pleine. Les policiers de l’Hérault enterrent l’une des leurs. La cérémonie est interrompue par une étrange procession. À la file indienne, six hommes énucléés cheminent avec un mot gravé sur le torse en lettres de sang : HERESIX…
Au Cap-d’Agde, la petite Maeva Tolzan disparaît…
Dans un train fantôme filant dans la nuit entre Béziers et Narbonne, Alexia fête ses 18 ans en compagnie du garçon qu’elle aime, mais les choses ne vont pas se passer comme elle le rêvait…
Sur fond de vengeance noire et de crime mafieux, les personnages du procureur Feuz s’épanouissent au soleil du Midi. Ils y trouvent une épaisseur nouvelle, une impunité différente.
Nicolas Feuz joue avec eux, se promène dans le temps – des cathares à nos jours –, enchaîne les retournements, perd le lecteur dans des culs-de-sac et livre, sur fond de brutalité sourde, un plaidoyer magistral contre les violences faites aux femmes.

Un polar abominablement génial réservé à un public avide de sensations fortes. – Jérôme Toledano, Librairie Les Cyclades

Tagué:, ,

4 réflexions sur “Heresix de Nicolas Feuz

  1. Fattorius 23 juin 2021 à 20 h 52 min Reply

    Je viens de le terminer… du costaud en effet, admirablement construit et plein de fausses pistes.
    Bonne soirée!

    Aimé par 1 personne

  2. manika27 26 juin 2021 à 16 h 22 min Reply

    Je note

    Aimé par 1 personne

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :