Roméo et Juliette de Shakespeare à la Comédie Française (à la télé)

Soirée télé du dimanche sur France 5 (et en replay toute la semaine) avec un spectacle joué à la Comédie Française. Ce n’est pas tout à fait la même distribution mais cela ne change rien.

Je ne vous raconte pas la pièce, on peut avoir espoir, mais la fin est toujours la même.

Les décors montrent une Italie grandiose mais déchue, la mise en scène est riche de contraste entre l’amour passion fulgurant, les fêtes, les chants et la haine entre 2 familles perdues.

Les 2 comédiens Suliane Brahim et Jérémy Lopez sont excellents, les autres également. Je n’ai pas vu passer les 2h30…

J’ai hâte de pouvoir reprendre un abonnement pour la saison prochaine, merci à la Comédie de nous permettre de patienter ainsi.

La semaine prochaine se sera Le système Ribadier de Feydeau.

Pièce légendaire du répertoire, Roméo et Juliette est devenue, au fil du temps et des multiples adaptations dont elle a été l’objet, l’incarnation de l’histoire d’amour absolue.

Or sous les couches de sédiments accumulés se cache un soleil noir fait de déliquescence politique, de haines familiales, de personnages complexes et insulaires, bien éloigné de la lecture romantique dans laquelle on l’a cantonnée. « L’imaginaire collectif autour du répertoire me fascine », dit Éric Ruf. Tentant d’en comprendre les raisons, il découvre « une sorte de pièce fantôme, un mythe si présent dans les esprits qu’il en est devenu autarcique, tournant sur lui-même ». Car cette tragédie qui recèle quelques savoureux moments de comédie est une pièce de contrastes entre la naïveté d’adolescents éperdus, dont l’amour fulgurant tient de la prescience, et la violence programmée des Montaigu et des Capulet qui ensanglantent Vérone, mus par une rancœur ancestrale dont le sens même leur échappe.
Situant l’action dans une Italie du Sud écrasée de soleil, où les esprits s’échauffent, une Italie pauvre où l’on observe les murs délabrés d’une grandeur perdue, où les peurs irraisonnées et les croyances populaires demeurent vivaces, le metteur en scène fait sonner le foisonnement extraordinaire de la langue de Shakespeare : rudesse, luxuriance, humour, c’est bien l’auteur du Songe et de Macbeth mêlés que l’on retrouve ici.

Tagué:, ,

3 réflexions sur “Roméo et Juliette de Shakespeare à la Comédie Française (à la télé)

  1. manika27 27 mai 2020 à 12 h 47 min Reply

    J’aime bien les revisites de Roméo et Juliette en version plus moderne 😉

    Aimé par 1 personne

  2. […] Dimanche 24 # Jour 145 : Je ne sais plus bien ce que j’ai fait ! Pas grand chose… J’ai retrouvé cette peinture chez ma mère, je devais avoir 12 ou 13 ans quand je l’ai faite. Soirée Comédie Française. […]

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :