L’hôtel du Libre-échange de la Comédie Française (à la télé)

Tous les dimanches soir sur France 5, diffusion d’une pièce jouée à la Comédie Française.

Hier soir nous avons regardé L’Hôtel du Libre-échange de Georges Feydeau, du pur vaudeville de la fin du 19ème.

On ne peut compter les entrées, sorties, portes qui claquent, mensonges et quiproquos qui font le comique de la pièce. Les femmes ne sont pas trop à l’honneur mais les hommes non plus !

La mise en scène est très dynamique, les costumes et les décors superbes.

Les acteurs comme toujours au Français sont impeccables.

C’est beaucoup plus classique que ce que j’ai pu voir récemment à la Comédie Française et c’est drôle, ce qui fait du bien en ce moment de rire un peu.

Et aussi depuis hier sur la page Facebook de la Comédie et sur le site Comédie Française, on peut voir différentes retransmissions à partir de 16h, ce soir c’est « La Double Inconstance » de Marivaux.

Présentation sur le site de la Comédie Française :

« Sécurité et discrétion ! Hôtel du Libre-Échange, 220, rue de Provence ! Recommandé aux gens mariés… ensemble ou séparément ! »

Lorsque Madame Pinglet, outrée par cette annonce publicitaire, la lit à son mari – qui vient d’y donner rendez-vous à l’épouse de son voisin et associé Monsieur Paillardin – ni l’un ni l’autre n’imaginent encore que tous s’y retrouveront inopinément la nuit suivante. Enchaînant pas moins de 279 entrées et sorties, Georges Feydeau et Maurice Desvallières signent ici un succès, triomphal dès la première représentation en 1894.
L’entrée au Répertoire en mai 2017 de cette pièce à l’incroyable mécanique a été confiée à Isabelle Nanty, artiste à l’esprit libre, aussi sensible à l’humour fou du vaudevilliste qu’à sa personnalité solitaire et mélancolique. Au long de ses multiples compagnonnages artistiques, elle a monté Tchekhov, Ibsen ou Schnitzler comme de grandes comédies populaires. Elle se saisit de cet hôtel hanté par le désir, qu’elle imagine telle une « maison de poupée en coupe où tout se passe simultanément à la face et comme en coulisses », univers confié à Christian Lacroix qui signe en plus des costumes ses premiers décors de théâtre. De cette folle nuit, Isabelle Nanty retient avant tout le sursaut de jeunesse qui surprend les personnages, chacun retrouvant « peut-être pour la dernière fois, dans l’affolement et la peur archaïque de passer à côté de l’amour, cette farouche envie de vie ».

 

 

Tagué:, , ,

6 réflexions sur “L’hôtel du Libre-échange de la Comédie Française (à la télé)

  1. laurent 30 mars 2020 à 21 h 35 min Reply

    Ça me fait penser que je n’ai pas vu de théâtre depuis belle lurette. Et un Feydeau bien troussé ça n’est pas de refus par les temps qui courent. Je vais aller voir les liens que tu nous confies, tiens. Merciiiiii Bonne soirée 🙂

    Aimé par 1 personne

    • mhf le blog 30 mars 2020 à 22 h 43 min Reply

      Tu as trouvé ? Pour la pièce de Feydeau, peut être sur le replay de France 5

      J'aime

  2. laurent 31 mars 2020 à 8 h 54 min Reply

    Ouiiiiii, sur replay de France 5, dispo encore 5 jours :-)))

    Aimé par 1 personne

  3. Nanou 31 mars 2020 à 15 h 12 min Reply

    Je l’ai regardé en replay hier soir, merci de l’avoir signalé !
    Aussi en replay sur France5, un documentaire de 2010 sur Manu Dibango. Très bien !

    Aimé par 1 personne

    • mhf le blog 31 mars 2020 à 17 h 57 min Reply

      Super quand le partage est utile 🙂 Merci pour ton info aussi.

      J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :