Vessel – Damien Jalet – Kohei Nawa – Chaillot

Danse hier soir à Chaillot avec Damien Jalet que l’on avait vu l’an passé dans un spectacle impressionnant Skid.

Damien Jalet, formé avec Sidi Larbi Cherkaoui, est le chorégraphe qui monte, il vient de travailler sur le spectacle de Madonna.

Alors cette année, il s’associe avec le sculpteur japonais Kohei Nawa et c’est à la fois étrange et impressionnant.

On ne verra les visages des 7 danseurs qu’au moment du salut, ils dansent la tête dans les bras, j’en ai mal aux épaules pour eux.

La scène est recouverte d’eau avec une île dans le milieu, une partie de l’île est en mousse épaisse !

Les corps se reflètent dans l’eau, c’est superbe.

Les danseurs ne sont que des corps qui s’emmêlent et s’entremêlent. C’est très lent, certainement l’influence japonaise. C’est structural effectivement, comme des sculptures de peau. Par moment c’est plus animal, ou même extra-terrestre.

Il y a de très belles images mais pour moi et mes amies, ce n’est pas de la danse. C’est plutôt comme une oeuvre, une sculpture créée sur scène.

Sur le site de Chaillot :

Après le choc Skid donné la saison passée à Chaillot, Damien Jalet présente Vessel, fruit d’une collaboration avec le plasticien japonais Kohei Nawa.

Le danseur qu’était Damien Jalet s’est transformé en chorégraphe plébiscité. Des commandes pour des compagnies comme le GöteborgsOperans Danskompani, des collaborations avec Sidi Larbi Cherkaoui ou le réalisateur Gilles Delmas ont fait date. Vessel est né d’une rencontre avec Kohei Nawa, sculpteur visionnaire, lors d’une résidence à la Villa Kujoyama à Kyoto en 2015. Les deux artistes ont travaillé à partir d’un matériau japonais aux propriétés fascinantes, le katakuriko, sorte de fécule de pomme de terre à la fois solide et liquide, dualité que l’on retrouve dans le corps humain. « La sculpture et la danse ont toutes deux à voir avec le corps comme réceptacle des passions humaines », résume Damien Jalet. Ce « navire » parle de vie, de mort mais aussi des cycles pour créer une fusion dynamique entre le plateau et les corps des danseurs dans une transformation incessante des formes. Tout devient, sous nos yeux et dans un même élan, organique. Les identités se troublent, les tableaux sont vivants. Les sept danseurs sont « condamnés » à une forme d’anonymat car on ne voit quasiment jamais leur visage. Sur la musique du jeune compositeur Marihiko Hara et de Ryûichi Sakamoto, cette création a quelque chose d’extrêmement intime et sensuel, au service d’une forme de régénérescence. Embarquement immédiat. Philippe Noisette

Tagué:, , , , ,

4 réflexions sur “Vessel – Damien Jalet – Kohei Nawa – Chaillot

  1. […] Vendredi 6 # Jour 66 : Soirée danse à Chaillot avec Damien Jalet. […]

    J'aime

  2. manika27 8 mars 2020 à 12 h 49 min Reply

    UN expérience à voir malgré tout !

    Aimé par 1 personne

  3. […] y a Skid de Damien Jalet, incroyable, j’en garde un souvenir ému. Vessel également vu très récemment mais plus difficile […]

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :